Préférences de paiement au Vietnam : quatre tendances à surveiller

Posted on by

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Yiwei Chen

Le Vietnam vise à progresser vers une économie à 90% sans argent liquide d’ici 2020 en réduisant les opérations en espèces et en augmentant les paiements électroniques. Avec 90% des transactions courantes effectuées en espèces et seulement 30% des citoyens ayant un compte bancaire, le gouvernement devra mener une bataille difficile pour atteindre ses objectifs. Néanmoins, les réformes réglementaires récentes et l’émergence d’acteurs privés au cours des dernières années ont favorisé la création d’un marché de paiements numériques durable. Dans cet article, nous examinerons l’état actuel de l’économie monétaire, l’accroissement des solutions Fintech, les politiques gouvernementales encourageant les paiements numériques, la pénétration croissante de l’Internet et ce que le gouvernement doit faire pour assurer la transition.

La pénétration bancaire

Avec seulement un tiers des 92 millions de citoyens vietnamiens dotés d’un compte bancaire, le Vietnam offre une immenses possibilité de croissance. Au cours des sept dernières années, le nombre de comptes bancaires est passé de 16,8 millions de comptes en 2010 à 67,4 millions en 2017 selon la Banque d’État du Vietnam. Le gouvernement vise à doter au moins 70% des citoyens vietnamiens âgés de plus de 15 ans de comptes bancaires d’ici la fin de l’année 2020.

Malgré l’augmentation du nombre de comptes bancaires, l’accès aux services bancaires traditionnels dans les régions éloignées ou rurales reste faible, affichant un marché inexploité. Les banques commerciales et les fournisseurs de services de paiement doivent collaborer ensemble pour ajouter de la valeur à leurs services et se concentrer aussi bien sur les régions urbaines que les régions rurales pour une adoption inclusive.

Selon une étude de 2015, 63% de la population âgée de plus de 35 ans utilisent les services bancaires en ligne, tandis que 38% des personnes de moins de 24 ans n’ont pas de compte en ligne. La question de la sécurité semble être un facteur majeur pour les utilisateurs qui choisissent de ne pas opter pour les solutions bancaires en ligne. Plus de 50% des utilisateurs ont exprimé leurs préoccupations concernant les problèmes de sécurité dans les services bancaires en ligne.

Vietnam Payments Chart 1(FR version) copy

La pénétration d’Internet et des smartphones

Selon une étude récente d’Appota et de Google, le taux de pénétration d’Internet au Vietnam s’élève à 52%. Les abonnements mobiles sont passés à 131,9 millions et le taux de personnes en possession de smartphones ont atteint respectivement 72% et 53% dans les zones urbaines et rurales. Dans les zones urbaines, le taux a presque quadruplé de 20% en 2013 à 72% en 2016. La croissance rapide de l’utilisation d’Internet et la pénétration des smartphones grâce à des smartphones bon marché et à des coûts de service réduits continueront d’agir en tant que facilitateurs et de fournir les moyens nécessaires aux services de paiement numérique.

Les options de paiement

Selon le Rapport E-Commerce du Vietnam 2015 mené par le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’argent liquide et les virements bancaires sont les formes de paiement les plus utilisées par les acheteurs. L’utilisation des portefeuilles électroniques par les acheteurs numériques a effectivement diminué de 37% à 11% au cours de la même période, tandis que les cartes de paiement ont augmenté de 20%. Les consommateurs n’ont guère de raisons d’abandonner les espèces pour passer à la banque en ligne, aux portefeuilles numériques ou aux paiements par carte en raison du manque de comptes bancaires, de la faible pénétration de l’Internet et de terminaux de point de vente (TPV).

Vietnam Payments Chart 3

Selon Christian König, conseiller fintech et fondateur de Finanzpro, qui anime plusieurs sites sur le sujet en se concentrant sur l’Europe et l’Asie du Sud-Est, la confiance est un problème majeur chez les clients vietnamiens en ce qui concerne les paiements numériques. Il a également souligné le besoin de consolidation compte tenu de la présence massive d’acteurs sur le marché et de coopération croissante avec les banques commerciales ou les entreprises technologiques mondiales qui entrent actuellement sur le marché.

Paiements en espèces

Le Vietnam possède l’une des économies les plus élevées en espèces dans le monde, avec près de 90% de toutes les transactions effectuées en espèces. Avec une faible pénétration bancaire, le manque de guichets automatiques et de systèmes sans numéraire, la complexité des systèmes de paiement numériques et le manque de confiance des consommateurs, les consommateurs sont contraints de revenir aux transactions en espèces.

Pour réduire la dépendance sur les espèces, le gouvernement doit encourager l’utilisation de systèmes hors caisse, en particulier dans les secteurs du commerce électronique et des paiements de facture, et réduire la complexité des produits pour une adoption plus facile. Le gouvernement doit également éduquer les masses pour les informer sur la proposition de valeur de l’adoption des paiements numériques, car la plupart des utilisateurs ne voient aucun avantage ou valeur dans l’utilisation d’un tel système.

Services bancaires numériques

À mesure que de plus en plus de clients se tournent vers la technologie pour effectuer des transactions bancaires, le Vietnam regorge de potentiel pour les banques numériques. Avec l’accès croissant à Internet, les banques commerciales ont développé des services bancaires sur Internet sur des appareils mobiles pour offrir de meilleurs services. Près de 44% des clients de banques commerciales ont utilisé des services bancaires numériques en 2016 avec des virements/encaissements d’argent, l’utilisation de cartes bancaires et de services bancaires numériques en tête des autres services.

Pour promouvoir la banque numérique, les banques commerciales en coopération avec les fournisseurs de services de paiement numérique ont lancé des promotions pour inciter les services bancaires numériques tels que les taux d’intérêt bonus pour les dépôts et les rabais sur le paiement électronique des factures de services publics. Les banques devraient continuer à investir dans la technologie en dépit des coûts élevés, qui seront rentables par rapport à l’expansion des réseaux de succursales. Les transactions effectuées par les chaînes numériques devraient contribuer à hauteur de 40% du chiffre d’affaires bancaire d’ici 2018.

Paiement par carte

Le marché des cartes bancaires au Vietnam a connu une croissance constante au cours des années grâce à la classe moyenne, à une pénétration bancaire initialement faible, à l’augmentation des transactions e-commerce et aux nouvelles technologies des cartes. Les cartes bancaires actuellement en circulation au Vietnam ont augmenté de 11,36% en 2016 pour s’établir à 111 millions, par rapport à 2015. Cependant, seulement 15% des utilisateurs de cartes bancaires ont utilisé leurs cartes en 2016. La principale raison de cette faible utilisation est le manque de distributeurs automatiques suffisants dans les zones rurales, qui représentent 70% de la population. Bien que le nombre de points de vente et de distributeurs automatiques ait augmenté de 13,77% et de 5,39% respectivement en 2016, les banques doivent assurer une répartition égale de ces dispositifs entre les zones urbaines et rurales afin d’accroître leur utilisation.

Portefeuilles électroniques et applications de paiement

Les solutions de paiement numérique ou les services de portefeuille électronique tels que le paiement de factures, le commerce en ligne et les virements se présentent comme des solutions émergentes pouvant remplacer les services bancaires traditionnels. Avec un pourcentage élevé d’utilisateurs Internet et d’abonnés mobiles, combinés à une faible pénétration bancaire, les portefeuilles électroniques ont un énorme potentiel dans la région. En juste un trimestre en 2016, la pénétration des portefeuilles électroniques avaient par exemple augmenté de 50%. Actuellement, presque 10 millions d’habitants utilisent des portefeuilles électroniques de 10 fournisseurs différents.

Pour promouvoir ces portefeuilles électroniques, la Banque d’Etat a publié la Circulaire 39, reconnaissant les services de portefeuille électronique au même titre que les autres services de paiement. Le gouvernement a accordé des licences d’exploitation à plusieurs sociétés de services de paiement, telles que 1Pay et WePay, pour des raisons de conformité et de sécurité. Les banques commerciales cherchent d’ailleurs à multiplier les accords avec les services de portefeuille électronique afin d’élargir leur gamme de services et d’ajouter de la valeur.

Des banques telles que Vietcombank et Viet Capital Bank sont maintenant sur un pied d’égalité avec l’application Payoo sur de nombreux services. Hormis les banques commerciales, les fonds d’investissement étrangers et les sociétés technologiques ont également investi davantage dans les fournisseurs de portefeuilles électroniques. MoMo, une société appartenant à M-Service (qui fonctionne comme une application de portefeuille électronique et de paiement), a levé 28 millions de dollars de Séries B en provenance de la banque d’investissement Goldman Sachs. De même, VNTP Pay et Payoo ont reçu des investissements de la part d’UTC Investment et NTT Data en Corée du Sud respectivement.

Plans gouvernementaux pour soutenir les transactions sans numéraire

En vertu de promouvoir les transactions sans numéraire, le gouvernement a lancé un plan ambitieux de réduire les transactions en espèces dans le pays à moins de 10% du total des transactions du marché d’ici 2020. D’après le plan, au moins 70% des fournisseurs de services d’eau, d’électronique et de télécommunication accepteront des paiements sans espèces de particuliers et de ménages. En outre, le plan vise à faire en sorte qu’au moins 50% des ménages urbains totaux utilisent les paiements électroniques pour leurs transactions quotidiennes d’ici 2020. En plus des paiements électroniques, le gouvernement se concentre également sur l’augmentation de l’utilisation des cartes de crédit en s’assurant que tous les supermarchés, centres commerciaux et distributeurs acceptent les cartes de crédit.

La proposition comprend également l’élaboration de nouvelles méthodes de paiement pour les zones rurales afin d’accroître l’accès aux services. D’ici 2020, le gouvernement vise à ce qu’au moins 70% des citoyens de plus de 15 ans possèdent des comptes bancaires pour encourager l’inclusion financière. Des régimes gouvernementaux de retraite et de protection sociale sont également mis au point pour assurer le paiement par voie électronique. D’ici 2020, l’objectif sera d’atteindre 200 millions de transactions par an et d’avoir au moins 300 000 TPV installés.

Parallèlement au développement de l’infrastructure, le gouvernement se concentre également sur la sécurité et la sûreté de ces options pour assurer la protection des consommateurs. Afin de réduire les risques, le gouvernement a émis la circulaire n° 30/2016 / TT-NHNN en octobre 2016, stipulant la prestation de services de paiement et les services de paiement intermédiaire, y compris la réglementation sur les solutions de sécurité, les réclamations, la sécurité des guichets automatiques ainsi que les droits des clients et des utilisateurs de services de paiement. La Banque d’Etat du Vietnam a mis en place de nombreuses solutions telles que l’accélération des examens de conformité des documents juridiques qui relèvent des paiements électroniques, des règlements par cartes, du cadre complet pour la sûreté et la sécurité du système de paiement, la protection des droits et des avantages juridiques des clients et des fournisseurs de ces services de paiement.

Vers l’avenir

La transition à une économie numérique nécessiterait d’autres changements dans le cadre réglementaire et davantage de coopération avec le secteur privé. Le gouvernement doit élargir la présence bancaire avec des distributeurs et des points de vente dans les zones rurales pour une croissance inclusive. Pour renforcer la confiance des consommateurs dans les systèmes en ligne et accroître leur adoption, le gouvernement devrait encourager les transactions hors trésorerie, simplifier les règles de paiement numériques et assurer un système approprié de redressement des griefs. Compte tenu que les solutions numériques doivent concurrencer l’argent comptant, il sera nécessaire de s’assurer de la qualité et de la sécurité de ces services à travers des technologies fiables pour inciter leur adoption.

Les entreprises Fintech ont besoin de leur côté de diversifier leurs services afin de rentabiliser leur clientèle en combinant une multitude de services tels que les paiements de factures, les achats en ligne, les virements et d’autres. Cela entraînera également une consolidation de la clientèle, car la plupart des utilisateurs préfèrent ne pas utiliser plusieurs fournisseurs de services en fonction de leurs différentes exigences.

Le passage à une économie numérique sera un processus graduel et exigera un soutien continu du gouvernement et des investissements du secteur privé. Cela entraînera non seulement une optimisation des coûts et une efficacité accrue pour les clients et les banques, mais aussi une transparence accrue et une réduction de l’évasion fiscale. Les investisseurs étrangers devraient prendre en compte l’immense potentiel de croissance des paiements numériques au Vietnam et travailler avec des startups locales émergentes qui comprennent le marché sans disposer du capital nécessaire à leur expansion.

Avec des changements réglementaires favorables, la mise en œuvre de nouvelles technologies, une pénétration bancaire accrue, l’entrée d’entreprises fintech et la pénétration croissante de l’Internet, la réalisation d’une société sans argent liquide à 100% d’ici 2020 semble difficile, mais réalisable.

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct à l’étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à vietnam@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Dezan Shira & Associates

Meet the firm behind our content. Dezan Shira & Associates have been servicing foreign investors in China, India and the ASEAN region since 1992. Click here to visit their professional services website and discover how they can help your business succeed in Asia.

News via PR Newswire

Never Miss an Update

Subscribe to gain even better insights into doing business in Vietnam. Subscribing also lets you to take full advantage of all our website features including customizable searches, favorite, wish list and gift functions and access to otherwise restricted content.

Scroll to top