La Croissance du Secteur de la Restauration

Posted on by

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Linh Tran Huy

Le secteur de la restauration au Vietnam a connu une forte croissance au cours de la dernière décennie, stimulée non seulement par les marques étrangères mais aussi par les marques locales. Au cours de ces dernières années, de nombreuses marques étrangères ont fortement investi dans le marché et devraient continuer sur leur lancée, galvanisées par une urbanisation rapide, une consommation accrue et une croissance manifeste de la classe moyenne. Les marques locales proposant de la cuisine vietnamienne et de la nourriture de rue émergent également en tant que concurrent principal des chaînes alimentaires mondiales. En fait, les chaînes de restauration rapide étrangères au cours de ces deux ou trois dernières années ont performé en deçà de leurs attentes et ralenti leurs plans d’expansion en raison des préférences du consommateur moyen pour de la nourriture locale et à bas prix. Cependant, quelques marques étrangères telles que Jollibee, Lotteria et KFC qui ont été les premières venues sur le marché ont bien plus de succès que de nouveaux acteurs tels que McDonald’s, Burger King ou Subway.

Le profil du consommateur moyen

Consommation hors-domicile

Selon Decision Lab, une entreprise d’études de marché basée à Ho Chi Minh-Ville, le marché de la restauration hors-domicile est principalement dominé par les restaurants à service complet et les restaurants à service rapide, chacun doté de 36 % de la part du marché. La nourriture de rue représente 11 % de la part du marché, tandis que les magasins de proximité, les cantines, les bars, les clubs et les hôtels représentent la part restante.

Préférences alimentaires

Selon l’étude, 35 pour cent de la part de la consommation hors-domicile vietnamienne est occidentale, dû au nombre croissant de franchisés étrangers. La part de la nourriture occidentale dans le marché de la restauration n’a cessé de croître au fur et à mesure que de plus en plus d’entreprises introduisent de nouveaux produits alimentaires répondant aux goûts locaux plutôt que de continuer avec leur menu déjà existant.

Horaires

Selon l’étude, au premier trimestre de 2017, l’on a compté 328,6 millions de visites de points de restauration et le petit déjeuner représentait près d’un tiers des visites à 30 %. Cela a été attribué principalement à la modernisation des cuisines traditionnelles vietnamiennes, à l’augmentation du nombre de dépanneurs et à l’augmentation du nombre de professionnels en milieu urbain.

Choix du restaurant

L’emplacement est considéré comme le critère principal pour le choix d’un restaurant en raison de la croissance de la population urbaine et de la circulation. Environ 63 pour cent de la population interrogée cite l’emplacement, suivi par la propreté et la qualité des aliments comme les trois critères principaux (à 34 % chacun) de choix d’un restaurant.

Une préférence pour les commandes en ligne

Avec la pénétration croissante de l’internet et des smartphones, les restaurants ont également commencé à se concentrer sur les livraisons en ligne pour augmenter leurs ventes. La commande en ligne représente actuellement près de la moitié de tous les ordres de livraison de nourriture dans les grandes villes.

Licences requises

Afin d’établir un restaurant au Vietnam, une entreprise a besoin d’un certain nombre de licences d’exploitation, dont le processus d’obtention pourrait se révéler plus long par rapport à d’autres pays voisins et dépendra des facteurs suivants :

  • Le cadre juridique, comprenant les engagements du Vietnam dans le cadre de l’OMC, la loi sur les investissements au Vietnam, la loi sur les entreprises au Vietnam, les réglementations applicables à des industries spécifiques. Il faudra aussi tenir compte du plan de développement économique de la ville où se trouve le restaurant.
  • La capacité de financement, le capital, les installations et les ressources humaines du projet. Conformément à la Loi sur l’Investissement de 2014, un investissement sous la forme de la création d’une structure économique exigera qu’un investisseur étranger passe par un processus d’octroi de licences en deux étapes :
  1. L’obtention d’un Certificat d’Enregistrement d’Investissement (CEI) ;
  2. L’obtention d’un Certificat d’Enregistrement de l’Entreprise.

En plus des licences mentionnées ci-dessus, les restaurants sont tenus d’obtenir d’autres sous-licences pertinentes telles que :

  • Le certificat de salubrité et d’hygiène alimentaire ;
  • Le certificat de prévention et de sécurité incendie ;
  • L’engagement envers la protection de l’environnement avant l’exploitation ;
  • Le permis de rénovation ;
  • La licence publicitaire.

Le déroulement du processus d’obtention des licences

La procédure prend habituellement 30 à 45 jours ouvrables à compter de la soumission du dossier de demande finale à l’administration pertinente. Après le Certificat d’Enregistrement d’Investissement, il faut compter environ 7 à 10 jours ouvrables pour obtenir le Certificat d’Enregistrement d’Entreprise.

Les délais d’obtention des autres licences sont les suivants :

  • Certificat de salubrité et d’hygiène alimentaire : 20 jours ouvrables à compter de la soumission du dossier de demande à l’agence d’octroi de licences ;
  • Certificat de satisfaction de la condition de prévention des incendies : 15 jours ouvrables à compter de la soumission du dossier de demande à l’agence de délivrance des licences ;
  • Engagement en faveur de la protection de l’environnement : 15 jours ouvrables à compter de la soumission du dossier de demande à l’agence d’octroi de licences ;
  • Licence de rénovation : 30 jours ouvrables à compter de la soumission du dossier de demande à l’autorité compétente ;
  • Licence publicitaire : 5 jours ouvrables à compter de la soumission du dossier de candidature.

Après l’obtention de toutes les licences pertinentes, il faut compter habituellement deux semaines supplémentaires pour l’obtention du sceau et l’enregistrement du code fiscal.

Le franchisage

Le franchisage au Vietnam a commencé dans les années 1990 avec l’entrée de chaînes de restauration rapide telles que KFC, Lotteria et Jollibee. En janvier 2017, 160 marques étrangères ont enregistré leurs franchises au Vietnam. Les franchises liées à la restauration représentaient 30 % des franchises enregistrées. La plupart des entreprises étrangères proviennent des États-Unis, de la Corée du Sud et de la Thaïlande.

Des marques locales telles que Trung Nguyen Coffee, Kinh Do Bakery, Wrap and Roll, Café Cong, AQ Silk et Shop and Go se sont également lancées dans le franchisage.

Lois sur les franchises

Les franchiseurs étrangers doivent enregistrer leurs activités pour recevoir le Certificat d’Enregistrement de Franchise, sans lequel un franchiseur peut faire l’objet de sanctions ainsi que des amendes allant de 10 à 20 millions de dong (environ 439-878 USD). Avant d’enregistrer leurs activités, les franchiseurs doivent remplir certaines conditions :

  • Le réseau de la franchise doit avoir été opérationnel pendant au moins un an ;
  • Les sous-franchiseurs doivent avoir mené leurs activités pendant au moins un an avant les activités de la sous-franchise ;
  • Les biens et services utilisés ne devraient pas figurer sur la liste des biens ou services interdits par le gouvernement. S’ils figurent sur la liste des restrictions, une licence spéciale sera nécessaire.

Lors de l’enregistrement, le dossier d’enregistrement doit inclure :

  • Une introduction de l’activité de la franchise avec les informations requises par la Circulaire 09/2006 / TT-BTM ;
  • Une copie du certificat d’enregistrement d’entreprise ou un document juridiquement équivalent ;
  • Une copie du certificat de protection des droits de propriété industrielle au Vietnam ou à l’étranger si la franchise comporte une licence de droits de propriété industrielle ;
  • L’approbation du franchiseur principal au sous-franchisé dans le cas d’un sous-franchiseur ;
  • D’autres documents requis par l’autorité compétente (y compris le contrat de franchise ou le formulaire d’accord).

Logistique de l’entreposage frigorifique

L’entreposage frigorifique est classifié comme étant une logistique de contrôle du climat, c’est-à-dire un système contrôlant la température et l’humidité pour augmenter la période de stockage pour des catégories particulières de marchandises. Le premier entrepôt frigorifique commercial a été construit en 1996 par Konoike VinaTrans, une entreprise publique entre Konoike Transport Co. Ltd (Japon), Vinatrans Co. (Vietnam), Vinalink Co. (Vietnam) et Vinafreight Co. (Vietnam).

Depuis lors, le développement de la logistique de stockage frigorifique a été relativement lent jusqu’en 2007, après quoi le marché des entrepôts frigorifiques a rapidement augmenté. La demande de livraisons et d’entrepôts frigorifiques s’est principalement développée autour des principaux centres de population, le taux d’occupation actuel atteignant 90 % dans toutes les installations. La capacité de l’industrie a quadruplé en l’espace de 10 ans, soulignant l’utilisation croissante et l’importance des solutions de stockage frigorifique dans le secteur de la vente au détail et de la restauration.

Les entreprises étrangères dominent le marché en termes d’installations modernes, tandis que les acteurs locaux dominent en termes de capacité. Le nombre croissant de dépanneurs, de chaînes alimentaires et de magasins est en grande partie responsable de la croissance rapide de la dernière décennie. Les produits agricoles au Vietnam ont un taux de perte moyen de 25-30 % pendant la récolte, la transformation, le stockage et le transport en raison d’un manque d’infrastructure frigorifique dans le pays.

Le Vietnam devrait compter entre 1 200 et 1 300 supermarchés, 180 centres commerciaux et 157 grands magasins d’ici 2020. Les centres de distribution, y compris les entrepôts frigorifiques, offrent des possibilités d’investissement aux investisseurs étrangers. Ces mêmes centres continuent d’augmenter en capacité et en nombre afin de répondre à la demande croissante du secteur de la restauration et du détail.

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissem

Vous pouvez nous contacter à vietnam@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.ent direct étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Dezan Shira & Associates

Meet the firm behind our content. Dezan Shira & Associates have been servicing foreign investors in China, India and the ASEAN region since 1992. Click here to visit their professional services website and discover how they can help your business succeed in Asia.

News via PR Newswire

Never Miss an Update

Subscribe to gain even better insights into doing business in Vietnam. Subscribing also lets you to take full advantage of all our website features including customizable searches, favorite, wish list and gift functions and access to otherwise restricted content.

Scroll to top