Chine + 1 : Le nouveau visage de l’industrie manufacturière au Vietnam

Posted by Reading Time: 4 minutes

Écrit par : Maxfield Brown

Traduit par : Vincent Bonhaume

Les entreprises étrangères externalisant des opérations pour réduire les coûts et améliorer leurs parts de marché n’a rien de nouveau. Les seules choses qui semblent évoluer sont les entreprises qui changent la façon dont les opérations sont délocalisées, et les pays qui parviennent à attirer des entrées de capitaux.

Parmi les nations en compétition pour recevoir de l’investissement au cours de la dernière décennie, le Vietnam est rapidement devenu un lieu très propice pour les futures délocalisations en Asie du Sud-Est.

Capitaliser sur la hausse des coûts et les exigences réglementaires de plus en plus complexes en Chine voisine – ancienne « usine du monde », accession du gouvernement vietnamien à l’OMC, coûts compétitifs et environnement d’investissement réceptif en font un lieu idéal pour les investisseurs chinois qui cherchent à réduire les coûts et diversifier les chaînes d’approvisionnement.

La Chine n’est pas complètement exclue

Les investisseurs étrangers et les sociétés chinoises considèrent en grande partie les capacités de production de la Chine sous un jour favorable et accordent une valeur considérable à ses bassins de talents, à son réseau d’infrastructures de premier ordre et à ses excellentes options d’approvisionnement.

Au lieu d’abandonner le marché chinois, les investisseurs choisissent de compléter les opérations chinoises par des intrants à faible coût provenant d’installations de production sur des marchés tels que le Vietnam. Alors que les structures de ces opérations diffèrent grandement selon les pays, ce modèle de production est largement connu sous le nom de China + 1.

Compétitivité vietnamienne et production en Chine + 1

La proximité du Vietnam avec la Chine, la main-d’œuvre à des prix compétitifs et un solide réseau d’accords commerciaux se sont révélés essentiels à sa compétitivité en tant que destination Chine + 1. Des villes comme Hai Phong sont à seulement 865 km du centre de fabrication de Shenzhen. Bien que le voyage des marchandises reste considérable, c’est beaucoup plus proche que des alternatives telles que Jakarta (3 300 km), Bangkok (2 750 km) ou Kuala Lumpur (3 025 km).

En situant les centres de coûts de fabrication près des centres traditionnels en Chine continentale, les investisseurs sont en mesure de réduire leurs coûts avec une interruption ou des retards limités des chaînes d’approvisionnement existantes.

Les investisseurs étrangers qui choisissent le système Chine + 1 bénéficient aussi généralement de réductions de coûts sur les salaires, les prix des terrains et les intrants. Le Vietnam se distingue à cet égard en offrant aux investisseurs un salaire minimum de 59% de celui trouvé en Chine et de 70% en Thaïlande.

Enfin, et peut-être le plus important, le réseau d’accords commerciaux du Vietnam se trouve parmi les meilleurs que les fabricants puisse trouver dans un pays à ce stade de la chaîne de valeur.

Le Vietnam, contrairement à la Chine qui a historiquement utilisé ses bas salaires et sa grande taille pour stimuler la compétitivité des exportations, dispose d’un vaste réseau d’accords commerciaux qui s’étendent aux principaux marchés d’importation à travers le monde.

Ce réseau comprend des accords commerciaux avec la Corée et l’Union européenne et, si tout se passe comme prévu, avec des membres du Partenariat transpacifique (TPP). En tant que membre de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), le Vietnam bénéficie également des accords commerciaux du bloc régional avec la Chine, le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Inde. Ensemble, ces accords offrent un avantage significatif sur la Chine qui compense largement les inconvénients potentiels.

Choisir quoi externaliser

Les investisseurs étrangers qui investissent sur le marché vietnamien doivent avoir une compréhension claire de la capacité et des limites de la production vietnamienne. En 2018, l’éducation et l’infrastructure du Vietnam sont mieux adaptées au montage et à la fabrication à faible valeur ajoutée que la plupart des procédés à plus forte valeur ajoutée en Chine continentale.

Les investisseurs étrangers choisissent souvent d’entrer progressivement sur le marché vietnamien en raison de ces limitations. Les composants de base ou l’assemblage sont généralement les premiers aspects de la production à être sous-traitée au Vietnam. Au fur et à mesure que les entreprises deviennent plus à l’aise avec les capacités de leurs homologues vietnamiens, la production peut être accélérée et davantage d’éléments de la chaîne d’approvisionnement peuvent être délocalisés.

Savoir quoi surveiller

Comme mentionné ci-dessus, le véritable avantage concurrentiel du Vietnam en tant que destination Chine + 1 réside dans son réseau d’accords commerciaux. Cependant, l’accès à ces accords n’est pas garanti. La plupart des accords ont récemment été négociés et comprennent des « dispositions sur les règles d’origine » qui imposent des limites aux produits qui seront admissibles à des réductions tarifaires.

Le plus souvent, les exigences d’origine concernent la valeur ajoutée aux exportations sur le marché vietnamien. En règle générale, les investisseurs devraient s’efforcer d’apporter la plus grande valeur possible aux installations de production vietnamiennes et veiller à ce que les installations d’assemblage entraînent des changements importants entre les intrants et leur production finale.

Note aux rédacteurs : Cet article a été publié pour la première fois sur Citypass Guide. Un lien vers l’article original peut être trouvé ici

 


À propos de nous
 

city pass guideLe premier journal de ce type au Vietnam, #iAMHCMC, est une publication imprimée et en ligne largement diffusée par le plus grand site Web d’information sur les voyages et la vie au pays, CityPassGuide.com. Innovo JSC, la société mère de #iAMHCMC et de CityPassGuide.com, est une agence de presse basée à Ho Chi Minh-Ville spécialisée dans la rédaction d’articles de voyages, le marketing local et la création de contenu de qualité sur de multiples plateformes média.

 

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct à l’étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à vietnam@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *