Le marché des fusions et acquisitions au Vietnam : des opportunités pour les investisseurs étrangers

Posted by Reading Time: 5 minutes

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Vincent Bonhaume

2017 a été une très bonne année pour le Vietnam. Avec une croissance du PIB de 6,81% et un IDE record, le Vietnam restera un marché prioritaire pour les investisseurs internationaux en 2018. Malgré la forte croissance économique des deux dernières années, le marché des fusions et acquisitions a ralenti entre le deuxième trimestre 2016 et le deuxième trimestre 2017. À partir de 2017, le marché des fusions et acquisitions s’est redressé et a progressé rapidement grâce à un grand nombre de transactions.

Marché M&A

Depuis 2014, le marché des fusions et acquisitions au Vietnam a connu un certain nombre de transactions de grande valeur, atteignant 5,82 milliards de dollars US en 2016. Le marché a ralenti de la fin de 2016 à la mi-2017 mais s’est redressé au cours des deux derniers trimestres de 2017

Marché M&A 2017

L’an dernier, le total des capitaux étrangers investis par le biais des fusions-acquisitions s’élevait à environ 10,16 milliards de dollars US, Hô-Chi-Minh-Ville attirant à elle seule 8,48 milliards de dollars US. La majorité des transactions se sont concentrées sur l’immobilier, l’industrie alimentaire et les boissons.

Les plus grosses transactions M&A

L’acquisition par ThaiBev d’une participation de 54% dans le plus grand brasseur du Vietnam, la Saigon Beer Alcohol and Beverage Corporation (Sabeco), était l’opération la plus importante en 2017, estimée à 4,89 milliards de dollars américains. En outre, il y avait aussi d’autres offres de gros billets en 2017.

  • La société Jardine Cycle & Carriage Limited de Singapour a conclu l’achat de 12,8 millions d’actions supplémentaires, soit environ 0,9% de Vietnam Dairy Products JSC (Vinamilk). L’achat porte leur participation globale à 8,9% à Vinamilk. Le capital total dépensé dans l’acquisition était supérieur à 1 milliard de dollars US ;
  • Le groupe CJ en Corée du Sud a acquis deux entreprises dans le cadre de la plus grande société de logistique vietnamienne, Gemadept. Le groupe a acquis une participation de 50,9% dans Gemadept Logistics Holding et Gemadept Shipping Holding, totalisant 85 millions de dollars US;
  • La société technologique vietnamienne FPT Corporation a vendu 47% de sa filiale, FPT Trading, à Taiwan Synnex Technology International Corporation. En outre, elle a également vendu une participation de 30% dans FPT Digital Retail à des fonds gérés par et associés à Dragon Capital et VinaCapital.

Principaux secteurs

L’immobilier est apparu comme l’un des secteurs les plus attractifs pour les investisseurs étrangers. Avec le gouvernement priorisant le développement de l’infrastructure; Les parcs résidentiels, les bureaux, les commerces de détail, les hôtels et les parcs industriels ont également bénéficié d’investissements accrus du Japon, de la Corée, de Singapour et de la Chine. Les investisseurs étrangers dans le secteur immobilier préfèrent les coentreprises plutôt que les acquisitions, car les acteurs locaux ont des actifs fonciers et sont bien connectés avec les autorités locales, tandis que les investisseurs étrangers disposent des capitaux et de l’expertise technique dont ils ont tant besoin.

Outre l’immobilier, d’autres secteurs tels que le commerce de détail, les biens de consommation et les biens industriels ont également connu une augmentation des activités de fusions et acquisitions. Indépendamment de l’industrie, les investisseurs se concentrent généralement sur les sociétés leaders, car ils ont une part de marché dominante et jouissent d’une marque à forte valeur.

Règlement M&A

Au Vietnam, il n’existe pas de loi unique qui régisse les activités de fusions et acquisitions et les investisseurs devraient prendre note des différentes lois et décrets qui régissent ces questions. Les lois et règlements comprennent :

  • La loi de 2014 sur les investissements et la loi sur les entreprises – Ces lois définissent le cadre juridique général et les règles et procédures d’investissement. Les autorités responsables comprennent le Comité populaire local, le Ministère de la planification et de l’investissement (MPI) et le Ministère de l’industrie et du commerce (MoIT) ;
  • 2006 Securities Law – Cette loi réglemente l’acquisition d’actions dans une société publique au Vietnam. Les autorités exécutoires comprennent la Commission des valeurs mobilières d’État (CSO), le Centre de dépôt de titres du Vietnam et MPI ;
  • 2005 Droit de la concurrence – L’Autorité de la concurrence du Vietnam (VCA) applique cette loi ;
  • D’autres réglementations spécifiques existent pour les sociétés vietnamiennes dans des secteurs hautement réglementés tels que la banque, la finance, l’assurance, etc.

Opportunités pour les investisseurs en 2018

Le gouvernement a prévu un certain nombre de cessions d’entreprises d’État (SoE) en 2018. Cela offre une opportunité aux investisseurs étrangers qui cherchent à acquérir des marques bien connues localement et détenant une part de marché majoritaire.

  • Petrolimex – Le plus grand distributeur de pétrole du pays cédera une part de 24,9% en 2018, évaluée à 18,67 milliards VND (848,63 millions $ US). Cela réduira les participations de l’État dans l’entreprise de 78,6% à 53,7% ;
  • Airports Corporation of Vietnam (ACV) – L’exploitant de 22 aéroports au Vietnam prévoit de vendre une participation de 20% en 2018 et de 10,4% en 2019 ;
  • Groupe national vietnamien de textiles et de vêtements (Vinatex) – L’entreprise textile cédera la totalité de la participation de 53,48% détenue par l’État en 2018 ;
  • VNSteel – Le gouvernement du Vietnam va céder une participation de 57,92% en 2018 et 36% en 2020 ;
  • Société vietnamienne de machines et de moteurs agricoles (VEAM) – L’État prévoyait de céder 52,47% de sa part dans le fabricant de machines agricoles en 2017, mais la vente n’a pas pu être réalisée. Par conséquent, le gouvernement va pousser à la vente en 2018. VEAM détient une participation de 30% dans Honda Vietnam, 20% dans Toyota Vietnam et 25% dans Ford Vietnam ;
  • Construction Corporation No.1 (CC1) – L’entreprise de construction avec le ministère de la Construction (MoC) prévoit de céder la totalité de la participation de 40,5% détenue par l’État en 2018 ;
  • Lilama – L’entrepreneur de fabrication et d’installation, actuellement sous contrôle du MoC, prévoit de céder 46,88% en 2018 et 51% en 2019. En tant qu’entrepreneur général, l’entreprise participe à de nombreux projets de thermo-énergie, de raffinerie et de ciment ;
  • Viglacera – La société de matériaux de construction vendra une participation de 20,62% en 2018 et les 36% restants détenus par l’État en 2019 ;
  • Vinapharm – L’entreprise pharmaceutique publique pourrait céder 65% de ses parts en 2018 ;
  • Hanel – L’entreprise d’électronique, d’informatique et de télécommunications se vendra 29% en 2018 ;
  • En outre, des désinvestissements sont également prévus dans la Société par actions Beeco pour l’alcool et les boissons (Habeco), Binh Minh Plastics, Tien Phong Plastics, FPT et Hancorp.

Préoccupations des investisseurs

Bien que le marché des fusions et acquisitions ait été plutôt actif en 2017, les investisseurs ont été freinés par un cadre juridique et institutionnel sous-développé. Des problèmes tels que les évaluations erronées, l’impossibilité d’acquérir une participation majoritaire et le manque d’informations sur les entreprises publiques ont ralenti les cessions d’entreprises publiques.

De plus, le long processus d’approbation réglementaire des investissements dans les fusions et acquisitions a entraîné des retards dans le transfert de propriété, ce qui a entraîné des coûts plus élevés pour les investisseurs.

Regarder vers l’avant

La tendance en matière de fusions et d’acquisitions devrait se poursuivre en 2018, car le gouvernement vise un plus grand nombre de cessions, en particulier dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures et des télécommunications. Le gouvernement tente de rationaliser les procédures administratives, d’accroître la transparence et de réduire les fardeaux réglementaires pour les investisseurs, ce qui peut entraîner une augmentation des transactions de fusions et acquisitions pour les secteurs public et privé.

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissem

Vous pouvez nous contacter à vietnam@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.ent direct étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *